Un enfant sans bras et sans jambes

Écoutez le témoignage émouvant du jeune père d'un enfant venu au monde sans bras et sans jambes.

"Aussi bouleversante que soit la vue d'un petit être sans bras et sans jambes, aussi insoutenables que soient les larmes d'un enfant sans bras et sans jambes, aussi révoltant que soit ce mystère impossible à expliquer de cette petite créature infirme, aussi absurde que cela soit en apparence....

"Mon épouse et moi { le père et la mère de cet enfant } nous vous disons : "Aussi bouleversant, insoutenable et révoltant que cela soit, nous vous disons que rien n'est aussi beau que le sourire d'un petit être sans bras et sans jambes, rien ne peut être aussi émouvant qu'une caresse, l'enlacement d'un enfant sans bras et sans jambes, rien ne peut être aussi transperçant que son regard...

"Et nous vous disons que lorsque vous avez vu un tel enfant sourire et pleurer, oui pleurer de joie, lorsqu'un jour vous avez entendu cet enfant vous dire, les larmes aux yeux : "Merci de m'avoir donné la vie, le bonheur l'amour ... Merci pour les bras et les jambes que je n'ai pas, mais que d'autres ont la bonté de me donner..."

Alors vous comprendrez, vous regarderez longuement Jésus sur la croix, et vous le fixerez : Lui sur la croix n'avait plus ni bras ni jambes, parce qu'on les Lui avait transpercés, cloués, paralysés.

"Alors vous comprendrez qu'un enfant est plus important que ses bras et ses jambes, qu'un adolescent vaut plus que ses problèmes, qu'un homme vaut plus que ses membres manquants et que ses défauts...

"Alors vous regardez non plus les membres manquants de votre enfant, mais vous regardez ses yeux, son coeur, son âme.. et vous découvrez l'essentiel, la vie l'amour, la joie, l'éternité de bonheur...

"Alors vous êtes stupéfiés car vous savez que vous auriez pu enlever la vie à cet enfant, et ainsi vous vous seriez tués vous-mêmes, vous auriez perdu le sens , manqué la consolation, l'essentiel...

"Ainsi, vous saisissez que vous ne pouvez pas ne pas être donneur de vie, de vie pour toujours, d'une vie éternelle."

Extrait du livre : Ma blessure est tendresse
Témoignage livré à Christian Beaulieu Ptre


Retour à la chapelle

Retour à la Halte du foyer ardent

Retour au menu principal du site



[ Les trésors de Catherine © ]
Tous droits réservés